Le panoramique en détail

En savoir plus sur les urgences dentaires

Avant de débuter un traitement, votre dentiste vous fera subir quelques examens dans le but d’établir un bon diagnostic. Lorsqu’il détecte un problème qui demande une étude plus approfondie, il vous prescrira un panoramique en radiologie. C’est un examen complémentaire qui pourrait lui apporter plus de précision concernant la pathologie décelée.

Le panoramique, c’est quoi ?

En fait, c’est une radiographie qui permet au dentiste d’avoir un meilleur aperçu sur la totalité de votre mâchoire. Elle dévoile entre autres l’emplacement de chaque dent, le sinus maxillaire, les maxillaires supérieurs et inférieurs ainsi que les articulations temporo-mandibulaires.

Faire un panoramique en radiologie est une procédure simple qui ne demande pas trop de temps. Tout d’abord, le patient doit placer son menton sur un support disponible sur l’appareil. Un élément en plastique sera placé entre ses dents pour écarter légèrement sa mâchoire. Il doit rester immobile quelques secondes. Pendant ce temps l’appareil tourne autour de sa tête en vue de prendre des clichés.

L’utilité de la radio panoramique

Puisque cette radiographie donne un aperçu global de la mâchoire, elle permet au dentiste de déceler les pathologies qui se développent de façon discrète dans votre bouche. On cite entre autres les infections, les kystes, les tumeurs et les maladies des tissus. Sachez que certains de ces troubles sont sans symptômes.

La radiographie révèle également les fractures et les anomalies qui requièrent une correction. Autrement dit, elle permet au praticien d’établir diagnostic précis et de choisir un meilleur traitement. La réalisation d’un panoramique est aussi requise lors d’un projet de pose d’implants dentaires.

Les clichés issus de la radiographie permettent au dentiste de déterminer avec précision si le patient est prêt à subir l’opération chirurgicale ou s’il faut d’autres traitements. Notons en effet que lorsque le volume de l’os de la mâchoire est trop faible, une greffe osseuse est encore nécessaire.

Les limites du panoramique

Le but du dentiste dans la mise en place d’une radio panoramique, c’est de compléter le diagnostic avec des informations concrètes. Il faut rappeler que la radiographie révèle l’ensemble de la mâchoire. Cela dit, la technique a ses limites. En fait, elle manque de précision. Raison pour laquelle, le dentiste mise sur la radiographique rétro-alvéolaire dans certaines situations. Elle est beaucoup plus efficace.

Lors d’une intervention médicale qui exige un maximum de précision concernant la position des dents ou des articulations de la mâchoire, le praticien recommande un scanner dentaire.

Plus de détail sur l’examen rétro-alvéolaire

 

La radio rétro-alvéolaire est une technique qui permet d’obtenir un résultat précis. Elle est surtout programmée lorsqu’il faut observer deux ou trois dents en particulier. L’établissement d’un examen rétro-alvéolaire est de plus  en plus fréquent et c’est d’une procédure simple et sans effets secondaires.

Déroulement de l’examen

En fait, la radio rétro-alvéolaire est une radiographie de petite taille. Pour réaliser l’examen, le patient est installé sur un fauteuil. Le dentiste place un capteur dans sa bouche. Au Cabinet dentaire, les praticiens disposent d’un générateur installé près de leur fauteuil. Le dispositif en question leur permet de guider l’appareil monté sur un bras articulé.

Lorsque le patient est bien installé, le dentiste va approcher la machine de sa joue. Il n’a qu’à suivre les instructions du spécialiste pour que l’examen se déroule dans de bonnes conditions.

Il est important de signaler que la radio rétro-alvéolaire fonctionne avec une faible intensité. Par ailleurs, il suffit de quelques centièmes de seconde pour que la prise d’image soit faite. Cependant, par précaution, le haut du corps du patient est recouvert d’un gilet de protection. Cela permet d’éviter les risques de radiations. Si vous êtes enceinte, pensez à informer votre médecin avant le début de l’examen.

Un outil moderne

L’appareil radio rétro-alvéolaire est un outil à la pointe de la technologie. Sachez qu’il est combiné à un traitement numérique. En effet, chaque image captée par la machine est tout de suite projetée sur l’ordinateur. On n’a pas à attendre longtemps  pour avoir le résultat de l’examen. Autrement dit, c’est un outil performant.

Les images issues de l’examen rétro-alvéolaire permettent aux dentistes d’établir un diagnostic bucco-dentaire sûr et précis. En général, tous les spécialistes du centre dentaire se servent de cette radiographie pour enrichir les informations concernant l’état de santé de leurs patients.

Les informations fournies par la radiographie

La radio rétro-alvéolaire fournit plusieurs informations au dentiste. Elle peut par exemple révéler avec précision l’état de santé d’une dent. L’examen permet également au dentiste de déceler le début d’une carie dentaire. Ce dernier peut aussi vérifier la structure de l’os. Cela lui permet de détecter les infections  qui peuvent toucher les poches parodontales et les tissus qui enveloppent les dents.

Enfin, c’est avec la radio rétro-alvéolaire aussi que les médecins vérifient la position des dents de sagesse. L’examen est programmé afin de compléter le diagnostic. Il est surtout réalisé lors d’un traitement orthodontique. Il permet de suivre l’évolution d’une maladie.

 

Le point sur la téléradiographie

 

Il s’agit d’une technique d’imagerie médicale très utilisée dans le domaine médical. Elle est surtout indispensable aux professionnels dans le domaine de la dentisterie et de l’orthodontie. Elle peut être d’une aide précieuse aux praticiens.

La téléradiographie, c’est quoi ?

En fait, c’est une technique qui utilise un appareil radio émettant un faisceau de rayons X. En général, elle sert à réaliser des clichés du crâne. En orthodontie, elle permet d’obtenir des images de la bouche et des dents. Elle offre une vision plus adéquate de la position de la mâchoire, du nez, des lèvres et de la base osseuse. Les dentistes l’utilisent pour des raisons précises.

La téléradiographie de face leur sert avant tout à mesurer l’inclinaison des dents. Il y a de quoi permettre aux praticiens de corriger les positions disgracieuses en vue d’améliorer l’esthétique du sourire. Elle est aussi programmée lors du traitement des dents de sagesse. Grâce à cet examen, les dentistes sont en mesure de prévenir les problèmes liés à leur poussée.

Les avantages de la technique

Le premier atout de la téléradiographie, c’est qu’elle offre aux praticiens des images en taille réelle et sans déformation. Elles permettent aux spécialistes d’avoir des informations précises, utiles à l’établissement de leur diagnostic et au choix des traitements à mettre en place.

Via les images réalisées par la téléradiographie, les dentistes peuvent bien observer la position de toutes les dents du patient et leur inclinaison. Cela leur permet de savoir s’il reste assez d’espace pour les dents de sagesse. Pour couronner le tout, il faut dire que la téléradiographie est un examen pratique qu’on peut réaliser rapidement. Elle ne requiert généralement aucune préparation spéciale.

Le déroulement d’une téléradiographie

C’est une radio simple à réaliser. En fait, le patient doit se mettre en position assise. Une structure, connue sous le nom de Cephalostat, maintient sa tête afin de l’empêcher de bouger. Si la machine peut donner une image sans déformation, c’est parce que les émetteurs des rayons et la plaque sensible sont séparés à une distance de 4 mètres. Ainsi, il n’y a pas de risque d’agrandissement.

L’usage de la téléradiographie optimise la performance des soins proposés par les praticiens aux patients en centre dentaire. Grâce à cet examen, les dentistes pourront mieux observer les zones à analyser comme les mâchoires, le crâne, les arcades dentaires, la position des dents ou les tissus mous.

 

Zoom sur la téléradiographie

La téléradiographie est une technique d’imagerie médicale de plus en plus utilisée dans le domaine médical. Il s’agit d’un examen dans le domaine de la dentisterie et de l’orthodontie, puisqu’il permet d’avoir une vision précise sur l’ossature de la mâchoire du patient ainsi que de sa bouche.

Qu’est-ce que la téléradiographie ?

En se reposant sur un appareil radio émettant un faisceau de rayons X, le spécialiste aura des clichés de la bouche et des dents du patient, et donc une vision précise de la position de la mâchoire, du nez, des lèvres et de la base osseuse.

Certes, la téléradiographie de face est rarement demandée, mais il permet au praticien de visualiser les problèmes de symétrie de la face, des mâchoires et de l’implantation des dents. Quant à la téléradiographie de profil, elle permet d’examiner l’architecture du crâne, de la face et des mâchoires, et surtout vérifier le résultat du traitement concernant la correction du décalage entre les mâchoires et la modification des axes dentaires.

À noter que cet examen ne nécessite aucune préparation préalable et ne comporte aucune injection. Il est pratique et se réalise en peu de temps.

Les avantages de la radio

Le premier avantage de cette téléradiographie, c’est qu’elle permet au professionnel d’avoir une image en taille réelle et sans déformation. De cette façon, l’orthodontie ou le dentiste peut être précis dans son diagnostic et dans les décisions à prendre pour le traitement, puisqu’il aura une vision claire sur la position des dents, leur inclinaison et les positions habituelles des muscles.

Dans certains cas, le praticien peut aussi demander une radiotélégraphie pour estimer s’il reste assez de place pour la pousse des dents de sagesse.

Comment se réalise une téléradiographie ?

Comme déjà précisé ci-dessus, l’examen se réalise en peu de temps et n’est donc pas compliqué. Pour cela, le patient doit se mettre en position assise, pour maintenir sa tête avec une structure qui évite tout mouvement durant la radio, connue sous le nom de Cephalostat. Ensuite, le médecin déclenche la source de rayons X pour avoir les images du crâne.

À noter qu’il existe certains appareils où le patient doit rester debout.

Pour rappel, l’émettrice fixe et la plaque sensible sont séparées d’une distance de quatre mètres afin de limiter les déformations de l’image et d’éviter tout grandissement.

Tout savoir sur l’examen rétro-alvéolaire

L’examen rétro-alvéolaire est une radiographie de petite taille qui permet au dentiste d’avoir un résultat précis, puisqu’il fait apparaître 2 à 4 dents avec un fort grossissement. Le diagnostic aide aussi le praticien à avoir une vision précise de la dent, la racine, l’os et les traitements déjà effectués. Pas de crainte ! La radio est simple à faire et est sans effets secondaires.

Le déroulement de la radio rétro-alvéolaire

Comme déjà précisé ci-dessus, il s’agit d’un examen de petite taille. Pour le réaliser, le praticien installe le patient sur un fauteuil, positionne dans sa bouche un capteur d’environ 5cm x 4cm, puis approche l’appareil radio pour le positionner près de sa joue et appuie sur le déclencheur pour faire la radio. Au cabinet, le générateur installé près du fauteuil permet au dentiste de guider l’appareil monté sur un bras articulé.

Après quelques dixièmes de secondes de pose, l’image apparaît sur l’écran. Pour rappel, un gilet de protection sera posé sur le haut du corps du patient par précaution.

Pas d’inquiétude ! Il suffit de suivre les instructions du professionnel pour que la radiographie passe dans de très bonnes conditions.

Attention ! Les femmes enceintes doivent informer le chirurgien avant le début de l’examen.

Un outil à la pointe de la technologie

Le rétro-alvéolaire se base sur les dernières avancées technologiques offertes sur le marché d’aujourd’hui. C’est pour cette raison que le résultat obtenu permet aux dentistes d’avoir une idée précise et claire concernant la santé bucco-dentaire du patient.

L’appareil utilisé pour réaliser le diagnostic et combiné à un traitement numérique, ce qui permet au capteur d’afficher les images immédiatement sur l’ordinateur.

Les informations fournies par l’examen

La précision du diagnostic rétro-alvéolaire offre au dentiste une aide très précieuse pour déterminer le traitement le plus adapté à la situation du patient.

Le bilan permet au spécialiste d’explorer les structures osseuses, les dents et leurs racines. En se basant sur les images de grande précision fournies par l’examen, le professionnel peut, par exemple, déceler le début d’une carie dentaire, ou encore détecter les infections touchant les poches parodontales et les tissus qui enveloppent les dents.

Le diagnostic sert aussi à vérifier la structure de l’os, vérifier la position des dents de sagesse incluses et détecter tous les problèmes possibles. De cette façon, le bilan bucco-dentaire sera plus sûr et plus précis.

Le panoramique, point par point

En matière de médecine dentaire, le panoramique dentaire est une pratique courante. Il s’agit d’un examen radiologique qui permet au dentiste d’avoir une idée claire concernant les lésions des dents et les tissus adjacents, notamment les débuts de caries, les abcès, les tumeurs, l’agénésie, les infections des mâchoires et les kystes. De plus, cette étude approfondie permet d’évaluer la perte osseuse et l’état des gencives.

Le panoramique en quelques mots

Comme déjà précisé ci-dessus, la radio panoramique permet aux professionnels de connaître l’état et le positionnement des dents, mais également des gencives et des mâchoires. C’est un diagnostic très utile pour préparer le traitement le plus adapté, notamment dans le cas de la pose d’une prothèse dentaire.

Ne vous en faites pas ! Le panoramique en radiologie est une procédure qui se fait en peu de temps. Il suffit de placer votre menton sur le support de l’appareil, tout en restant immobile quelques secondes. Il est très facile et rapide à faire. De plus, il n’y a aucun risque pour votre santé, puisque la radiation émise et très minime. Il n’y a donc aucune raison d’avoir peur !

Dans certaines situations, le chirurgien dentiste pourra demander d’autres examens pour affiner les traitements.

L’utilité de la radio panoramique

Les clichés issus de la radiographie permettent au dentiste d’avoir une vue d’ensemble de la région buccale, mais aussi de détecter les lésions présentes au niveau des dents, les maladies des tissus, les fractures, les foyers infectieux, les kystes, les infections, les abcès, les tumeurs, etc. Une analyse qui permet au praticien de prévoir la prise en charge la plus adaptée au patient.

Le panoramique dentaire permet également de révéler les fractures et les anomalies qui nécessitent une correction. En d’autres termes, le diagnostic permet au chirurgien d’avoir une idée précise sur votre santé bucco-dentaire, afin de choisir le meilleur traitement.

À noter que cette radiographie est requise lors d’un projet de pose d’implants dentaires.

Les limites du panoramique dentaire

Certes, la mise en place d’une radio panoramique permet au spécialiste d’avoir une vision complète sur la santé bucco-dentaire du patient, mais le diagnostic représente des imperfections liées au manque de précision. Raison pour laquelle les praticiens recourent au scanner dentaire ou au cone beam (imagerie volumétrique par faisceau conique), puisque les interventions chirurgicales importantes nécessitent un paramétrage plus précis, notamment la pose d’implants, l’extraction d’une dent incluse ou d’un kyste.